"Si je serais grande" Angélina Delcroix


Auteur : Angélina Delcroix
Titre : Si je serais grande
Editions Nouvelles Plumes (France Loisirs)
Paru le 16 aout 2018
389 pages
Genres : Thriller, Policier


Synopsis…

Deux voisines de 6 ans disparues le même jour
Une petite fille à l’imagination débordante qui vit dans la peur de déplaire à ses parents
Des corps d’enfants découverts, et au milieu des cadavres, une survivante.
Pour l’adjudante Joy Morel, enceinte de quatre mois, c’est le début d’une enquête éprouvante aux frontières de l’inimaginable…

Mon avis…

Un thriller terriblement sombre et addictif qui vous prendra les tripes en abordant un sujet tout aussi terrible que sensible : le contrôle mental sur les enfants. Une plongée au cœur d’une secte des plus horrifiantes. Une équipe de choc pour mener l’enquête mais des enquêteurs qui pourraient bien voir leur propre vie voler en éclat. Personne n’en ressortira indemne.

Dès le prologue, l’auteur nous livre un extrait du récit pour déjà pleinement dans lancer dans l’intrigue. Avec cela, et plus encore après avoir tourné les premières pages du récit, on sait que ce dernier sera intense. Le genre d’ouvrage au sujet lourd qui nous bouleverse. Ici, impossible de rester insensible. On plonge dans l’intrigue, elle nous captive et, tout comme ses protagonistes, on n’en ressort pas indemne.

L’ensemble est finement orchestré pour que chaque révélation devienne un choc. On n’ose imaginer jusqu’où toute la machination va aller, toutes les sphères qui sont touchées et surtout actrices de l’horreur.

Des policiers que l’on prend plaisir à suivre et qui sont rendus attachants de par leur vie intime qui nous ait dévoilée. Des personnes intègres, très professionnelles. Ils mèneront l’enquête avec brio mais en ressortiront changés à jamais.

Rien que par les faits évoqués, les investigations et révélations sont palpitantes. Terriblement prenante, le rythme est intense. Une fois commencée, l’histoire devient comme une drogue de laquelle on ne peut plus se passer. Cela parce qu’on veut savoir comment les choses vont finir et on veut garder l’espoir qu’elles ne seront pas que dramatiques.

Parce qu’il nous parle de contrôle mental de manière très juste, ce récit est fort. On sent que l’auteur a tenu à nous faire comprendre de quoi il en retourne, nous choquer pour nous faire ouvrir les yeux. Elle ne va pas mâcher ses mots, ne va pas nous offrir des œillères. Au point de me donner envie de dire « âmes sensibles, s’abstenir »

Avec des retours en arrière qui viennent plus encore titiller notre curiosité. Parce qu’on ne sait pas qui en sont les acteurs (ou du moins pas immédiatement). Mais surtout, ils vont nous aider à mieux comprendre la manière dont les faits se sont déroulés. Surtout qu’ils s’étendant sur de nombreuses années.

Le fait de suivre une enfant et son évolution au cœur même de la secte va nous toucher en plein cœur. On sera d’autant plus horrifié de constater le résultat des tortures de la secte. En même temps, on sera fier de Charlie et de la manière dont elle va réussir à s’en sortir.

Je ne le savais pas et je l’ai compris qu’après avoir commencé ma lecture mais cet ouvrage est une suite. Alors oui, il est toujours préférable d’avoir lu le précédent avant mais cela n’a en rien entaché ma lecture ou ma compréhension. Je pense juste que cela m’aurait permis de mieux comprendre la psychologie des personnages.

Un gros coup de cœur.



Ma note : 💗💗💗💗💗



Un grand merci à l’équipe des Top Lecteurs de France Loisirs

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Top des articles les plus consultés ces 7 derniers jours